Le tissu des entreprises

Les industries agroalimentaires en France

 

 

180
milliards
d’euros de CA

 

 

Plus de
17 000
entreprises

 

 

4e
exportateur
mondial

Un tissu agroalimentaire puissant

Secteur majeur de l’industrie française, le tissu agroalimentaire pèse 180 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Plus de 17 000 entreprises, dont 98 % sont des petites et moyennes entreprises de moins de 250 salariés, participent activement au maintien d’une activité économique fortement pourvoyeuse d’emplois (429 000 salariés directs), au plus près des territoires.

Si l’industrie agroalimentaire réalise 21% de son chiffre d’affaires à l’export, avec un excédent commercial de 7,6 milliards d’euros – ce qui en fait le quatrième exportateur mondial derrière les Etats-Unis, l’Allemagne et les Pays-Bas-, seules 20% des entreprises exportent. Sa compétitivité a enregistré une baisse de 14,5% de sa valeur ajoutée au cours des dix dernières années (selon Eurostat), alors qu’elle est stable en Allemagne (+0,7%), et qu’elle progresse de 11% au Royaume-Uni et de 22% en Espagne (en Europe, la moyenne est de + 13,7%.). Pour gagner en compétitivité, l’industrie agroalimentaire française doit retrouver des marges pour investir et se développer à l’export.

Les industries agroalimentaires
en Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur

IMPACTS TOTAUX


3,9 % du PIB total
de la région

Plus de 87 000
emplois directs,
indirects et induits

1 emploi dans les IAA
crée 2,5 emplois
dans le reste de
l’économie régionale

L’industrie de l’agroalimentation est un secteur majeur de l’économie régionale, prenant appui sur un savoir-faire historique, un réseau d’acteurs performants, et une image forte et positive à l’international. La Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur rassemble plus de 8% des établissements de l’agroalimentaire français, se plaçant ainsi au deuxième rang dans le palmarès des régions françaises. Riche de plus de 1000 établissements, le tissu industriel agroalimentaire régional pèse près de 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Il est majoritairement composé de petites et moyennes entreprises jouxtant des leaders nationaux et internationaux implantés sur le territoire de longue date. La présence de ces grands leaders mondiaux constitue un atout par la dynamique qu’ils peuvent diffuser, mais la petite taille de la grande majorité des IAA fragilise le tissu. La répartition sur le tertritorial régional n’est pas homogène, elle reflète la situation démographique des départements. Ainsi, le département des Bouches-du-Rhône accueille plus du tiers des entreprises agro-alimentaires de la région. Mais on observe une forte activité agroalimentaire dans tous les départements de la région.

Les filières produits

La Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur se démarque par son poids relatif important dans les activités liées au secteur “cacao, chocolat, confiserie, sucre, thé, café”, au secteur des “boissons”, à la transformation et conservation des “fruits et légumes” et aux “plats préparés et condiments”. Mais les secteurs d’activité sont variés avec la présence d’entreprises et de marques prestigieuses.

La prédominance du secteur ‘fruits & légumes’ dans la région est liée à la transformation de la matière première agricole produite localement : • Le Sud-Est de la France est le premier bassin de production de fruits (plus de 50 % des vergers) et un bassin de production de légumes incontournable • De nombreux industriels, transformateurs de fruits et légumes, ont choisi de s’implanter au plus près de ce bassin de production.


Fruits et Légumes

L’industrie traditionnelle de la conserve Continental Food, Charles et Alice, Jean Martin…) mais aussi celle de la quatrième gamme (Les Crudettes…).


Produits Laitiers et Fromages

Les desserts lactés (La Fermière…) et les fromages (Fromagerie du Ventoux…).


Épicerie

Les épices et aromates (Mc Cormick, Cepasco-Spigol…), les huiles, vinaigres et sauces (Lesieur…), les cafés et thés.


Boissons

Sans alcool, Orangina-Schweppes, Coca-cola, mais aussi avec alcool, Distillerie GIRARD et les eaux de table : Sources de Châteauneuf-de-Gadagne…


Produits sucrés

Les calissons (Confiserie du Roy René…), les Berlingots (Clavel…), les nougats (Nougat Silvain, Nougat Boyer…), le chocolat (Puychoc, François Doucet…), les fruits confits (Apt Union…)…


Viande, triperie, jusqu’aux plats cuisinés

Les abattoirs (Abattoirs de Sisteron, de Tarascon…), la transformation et la découpe (ABC Industrie, Alazard et Roux, Fillière…), la fabrication de plats cuisinés (Agis, Raynal et Roquelaure…).


Produits du grain

Les minoteries et semouleries (Semoulerie de Bellevue…) mais aussi les activités de seconde transformation : boulangeries et viennoiseries industrielles (Biopolis, La cigale dorée…), biscotteries, fabriques de pâtes alimentaires (Panzani, Biovance, Ateliers bio de Provence…), de couscous (Ferico) ou encore de produits extrudés (Gemef).

L’emploi  salarié

Une industrie importante pour l’emploi régional

En nombre de salariés des entreprises agroalimentaires, la Région Sud Provence-Alpes-Côte-d’Azur occupe la dixième place des régions françaises avec 3,7% seulement des salariés nationaux. Mais à l’échelle régionale, l’industrie agroalimentaire pèse 21% des effectifs de l’industrie régionale (source : Pôle Emploi). Elle représente plus de 37 000 emplois…

Les départements des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse recueillent 64% de l’emploi de la filière agroalimentaire. À l’inverse, les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes et le Var ne regroupent à eux trois que 17% de l’emploi agroalimentaire de la région.

Ce tissu industriel alimentaire régional est composé d’entreprises très souvent familiales. 70% ont moins de 20 salariés. Quelques dizaines de sites emploient plus de 100 salariés et seulement une vingtaine emploie plus de 250 personnes.

Découvrez le site Internet créé par l’Aria Sud, totalement dédié à l’emploi de l’agroalimentaire en Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Les établissements du secteur des IAA par secteur d’activité

Source : Agreste – EAE
Réalisation : DRAAF PACA – SRISE